Un Bourdouleix peut en cacher plein d’autres

Les propos de ce monsieur dont je n’avais jamais entendu parler jusque là sont ignobles et inexcusables. Je les condamne sans aucune réserve, et j’approuve pleinement que la justice soit saisie.

Ceci dit, il y a un mais – vous deviez le supposer – sinon il eut été bien inutile que j’ajoute mon grain de sel à la condamnation unanime exception faite des idiots de service.

La référence aux exterminations nazies du… il fait quoi d’ailleurs Bourdouleix ? maire UDI de Cholet je crois… disons que la référence aux extermination nazies de ce con centré, qui regrette qu’Hitler n’ait pas fini le boulot, m’a rappelé quelque chose, alors j’ai fait mon devoir de mémoire.

Vous souvenez vous de l’été dernier ? Pas de vos vacances ou de la météo, mais d’un dossier publié dans le Nouvel Obs à la suite de l’affaire Merah et de l’agression d’un jeune juif dans un train. Dans ce dossier intitulé « Voyage au bout du nouvel antisémitisme » que vous pouvez retrouver en partie sur le site du Nouvel Obs, il y avait le témoignage d’un prof d’histoire géo dans lequel on pouvait lire ceci :

En classe, j’essaye de leur montrer ce qu’il y a derrière les événements. Quand on commence l’histoire du nazisme, il y a toujours des remarques antisémites au début : « Hitler a pas fini le boulot, Hitler est mon cousin, les Juifs ont tous les pouvoirs… »

Il y a plus de Bourdouleix qu’on ne pense.

Vous en trouverez des palanquées en cherchant un peu sur le web, par exemple sur la chaîne Qatari Al-Jazeera (maison mère de Bein Sport), diffusée en France en toute légalité. Récemment encore on a trouvé un nid de Bourdouleix en Indonésie, où ils seraient assez nombreux.

Alors condamnons Bourdouleix, oui, mais condamnons tous les Bourdouleix, au moins ceux qui sévissent en France. Bourdouleix sed lex.

Trappes : ne nous voilons pas la face

Des incidents graves se sont produits hier à Trappes à la suite de l’interpellation d’un homme qui avait agressé un policier. Il refusait le contrôle d’identité de sa femme, laquelle portait un voile intégral, contrevenant à nos lois.

Ces incidents provoquent des réactions étranges chez les sympathisants de gauche. Pour certains d’entre eux, le problème n’est ni l’agression du policier, ni l’attaque en règle du commissariat par des jeunes. Non, pour eux, le problème c’est la loi interdisant le voile.

Ces réactions me plongent dans un abîme de perplexité.

Il y a peu, une loi a été adoptée par une majorité de parlementaires élus légitimement. Cette loi autorise le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels.
Certains citoyens français sont opposés à cette loi, ce qui est leur droit le plus stricte.
Qu’importe, cette loi s’applique, au moins tant qu’elle ne sera pas abrogée, et chacun doit s’y conformer.
Pour la gauche française et ses sympathisants, c’est sans ambiguité. Ils n’ont d’ailleurs pas de mots assez durs pour qualifier ceux qui s’opposent à l’application de cette loi de la République, même si c’est de manière pacifique.

Ils ont au moins en partie raison, la loi est la loi.

En 2010, une loi a été adoptée par une majorité de parlementaires élus légitimement. Cette loi interdit le port du voile intégral en public.
Certains citoyens français sont opposés à cette loi, ce qui est leur droit le plus stricte.
Qu’importe, cette loi s’applique, au moins tant qu’elle ne sera pas abrogée, et chacun doit s’y conformer.
Mais pour au moins une partie de la gauche française et ses sympathisants, c’est nettement mois évident. Ils n’ont dirait-on aucun problème avec ceux qui s’opposent à l’application de cette loi de la République, même si c’est de manière violente.

Quelqu’un de gauche pourrait m’expliquer ?

La reprise est là

Permettez-moi de dissiper un malentendu au sujet de la reprise annoncée par notre Président le 14 juillet dernier, que de nombreux commentateurs peu avisés se sont empressés de moquer.

Il s’agissait de la reprise du championnat de Ligue 1, qui est certes encore hypothétique à l’heure où j’écris ces lignes, mais qui devrait se confirmer dès le 9 Août de cette année selon mes sources.

Encore une manifestation éclatante du sens aigu de l’anticipation qui caractérise François Hollande et laisse démunis ses détracteurs acharnés.

Le sujet est clos.

Droit d’asile d’aliéné

Olivier Ciappa, l’auteur de la nouvelle Marianne qui ornera désormais notre courrier postal, explique dans une tribune publiée par le Huffington Post qu’il a choisi Inna Schevchenko, la leadeuse des Femens, comme modèle parce que, je cites, « elle incarne le mieux les valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité ».

Il doit certainement se féliciter de ce soucis qu’elle a manifesté d’incarner ces valeurs en ces termes :

Désormais, tous les homophobes, extrémistes, racistes devront me lécher le cul quand ils veulent envoyer une lettre.

Oui, les cohortes homophobes, extrémistes et racistes qui ne savent pas pour le timbre autocollant vont devoir lui lécher le cul.

Et tous les autres aussi vont devoir lui lécher le cul. Les catholiques pas intégristes – on m’assure qu’il y en aurait encore une poignée – et aussi les musulmans, pour lesquels elle avait eu cette attention sympathique à l’occasion du ramadan, quelques jours avant la publication de la tribune d’Olivier Ciappa :

BPQiFrBCMAEAVv8.jpg-large

Inna Schevchenko contribue ainsi à sa façon à l’apaisement du pays depuis que le Président de toutes les Femens lui a accordé un droit d’asile qui n’aura qu’en de rares exceptions aussi bien porté son nom que pour accueillir cette timbrée.

On me dit que l’égalité c’est pour aujourd’hui

Alors moi, comme j’aime l’égalité, je suis content.

Bon, ce soir j’avais prévu de regarder le match Bayern Munich – Barcelone avec des potes, donc je ne serais pas de la fête, mais je promets de consacrer au moins une bière à célébrer l’événement.

Avant ça, je voulais partager ma satisfaction avec vous.

Je dois avouer que je ne sais pas encore ce qui me fait le plus plaisir dans cette histoire, aussi je vais vous livrer les idées telles qu’elles me viennent.

Par exemple, si on retourne au moyen âge, disons il y a un an, je ne sais pas vous, mais moi je savais bien qu’il y avait des homophobes en France, des types un peu bas de plafond qui n’aiment pas les pédés parce qu’ils sont pédés. C’est moche, mais c’est comme ça. Enfin, c’était.
Parce que là, croyez le où pas, ce soir, à peine la loi votée, paf, terminé, fini, y’en aura plus. Ces gars là vont, vers 19h-19h30, avoir le rouge de la honte qui leur monte au front (qui doit être national) et il vont se rendre à l’évidence, ils se trompaient sur les pédés, qu’ils qualifierons dès lors d’homosexuels, et traiterons avec le plus grand respect.

Vous verrez.

Certains esprits chagrins viendront dire que oui, ce projet aura mis le pays à feu et à sang pendant des mois, et que ce n’est peut-être pas fini, et que peut-être il y a d’autres priorités que de s’écharper sur ce sujet.

Ben voyons. Ne les écoutez pas.

Ce sont des gens de droite. Probablement des catholiques intégristes. Peut-être même des vichystes.
D’ailleurs, comme le dit Sihem Souid avec un sens aigu de la mesure, et sans sombrer dans les amalgames douteux qui sont l’apanage de le droite, ces gens là n’ont ils pas des têtes de nazis ?

Je tiens à souligner le courage remarquable dont fait preuve cette jeune femme sur twitter, haut lieu du débat d’idée, en y menant la lutte contre l’obscurantisme. C’est d’autant plus méritant que son emploi du temps, entre la communication de la Gauche forte au PS et les chroniques au HuffingtonPost et au Point, lui laisse déjà bien peu de temps pour faire le métier de fonctionnaire pour lequel j’espère qu’elle est toujours rémunérée.

Je retiendrai aussi que le gouvernement a bien démontré qu’il avait un cap. Que dis-je, un cap ? Un engagement numéro 31. Et pas que. Il avait aussi une boîte à outil, prêtée par le Président lui-même. Et aussi une méthode, celle du dialogue, pour gouverner sans diviser comme le faisait son odieux prédécesseur.
D’ailleurs, le pays n’est-il pas de toute évidence enfin apaisé, ne sentez-vous pas cette vague d’enthousiasme communicatif qui parcourt toute notre société ? Je crois que ca saute aux yeux si on est de bonne foi. Peut-être un poil plus si on est de gauche.

A contrario, je ne retiendrai pas que des musulmans ont manifesté contre le mariage pour tous. Pas envie, ca m’arrange pas.
Enfin, heureusement, contrairement aux catholiques qui étaient une majorité fasciste haineuse homophobe et anti-républicaine, les quelques opposants musulmans n’étaient qu’une infime minorité, bien paisible, tolérante comme tout, et scrupuleusement respectueuse de la République.

Voilà, je ne vous cache pas que je suis quand même un petit peu déçu pour la PMA et la GPA qui ne font pas partie de ce spectaculaire progrès social, de ce sursaut salutaire qui va tirer notre pays de tous ses ennuis. Mais je suis confiant, ça viendra vite maintenant.

Merci à notre grand Président François Hollande pour ce grand succès de la gauche, vive la République, fuck freedom, et mort aux cons (vaste programme).

Cette gauche nauséabonde

Une polémique a opposé Jean Quatremer, journaliste à Libé, et Mediapart sur les propos tenus par Mélenchon dimanche dernier en marge du festival de l’insulte de Bordeaux.

Quatremer citant l’AFP prêtait ce propos au leader du PG :

Moscovici « ne pense pas français (…), il pense finance internationale »

Il en a fait un billet sur son blog dont voici un extrait où il évoque le relent d’antisémitisme qu’il déduit fort justement de ce propos :

« Pourquoi « relents d’antisémitisme » ? Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : Moscovici est juif, ses grands-parents sont originaires d’Europe centrale et orientale, il ne l’a jamais caché, et Mélenchon qui a milité dans le même parti que lui pendant près de 30 ans le sait parfaitement. Dire qu’il ne pense pas « français », c’est remettre en cause son identité française, c’est flirter avec cet antisémitisme d’extrême droite qui fait des juifs – forcément toujours un peu apatrides et donc qui ne pense pas français – les fourriers du capitalisme international (« il pense finance internationale »). Mélenchon, un homme cultivé qui connaît son histoire, ne peut pas plaider l’ignorance de ce que sa saillie évoque. Mais, attention, je ne dis pas qu’il est antisémite, car je ne le crois pas. Simplement, il joue avec les mots et les mémoires pour s’attirer les sympathies d’une certaine France moisie. »

Mais voilà, Médiapart avait raison, le propos n’était pas tout à fait celui-là :

 

Rien à dire ?

Je crois pour ma part que ca ne change strictement rien : Moscivici reste Moscovici, et le sous entendu parfaitement volontaire sur « la finance internationale apatride » reste, pour reprendre l’expression de Quatremer, un « sifflet à ultrason antisémite ».

Ajoutons à cela que l’actualité récente nous a rappelé l’idolatrie de Mélenchon pour Chavez, connu pour ses positions ambigües sur le sujet, et pour son amitié sans ambiguité avec l’Iran, ce pays qui veut officiellement « rayer Israël de la carte ».

Je ne sais pas si Mélenchon est véritablement antisémite, mais ce dont je suis a peu près certain, c’est que pour aller chercher des voix ou souffler sur les braises il n’a aucun scrupule à faire usage de la même rhétorique, toute en sous entendus, qui a rendu Jean-Marie Le Pen tristement célèbre en sont temps.

Les « salopards » du PG de Mélenchon, dont il faut rappeler que l’idéal est la dictature du prolétariat qui a causé des bains de sang partout où elle a été expérimentée, sont dangereux pour la démocratie.
Il serait temps que le PS prompt à appeler au front républicain contre le FN en appelle à ce même front républicain contre cette gauche nauséabonde. Si le PS continue à accepter ce genre de compromission pour gagner des élections, il ne faudra pas venir couiner si la droite finit par en faire de même.

L’humain d’accord, mais moi d’abord

Depuis la mort de Chavez une estimation de la fortune de sa famille à 2 milliards de dollars circule. Il semblerait que ce soit une rumeur propagée par l’hydre capitaliste, mais Médiapart doit certainement mener l’enquête pour faire triompher la vérité, une fois de plus.

Pendant ce temps, aux antipodes :

Le parlement chinois, ou Assemblée Nationale du Peuple (ANP), compte 83 milliairdaires en dollars dans ses rangs, selon le décompte de l’institut Hurun, basé à Shangai. Le montant moyen de leur fortune s’élève à 3,35 milliards (Le Canard enchaîné du 13 mars 2013

Le communisme est l’ennemi le plus redoutable du peuple.

Front National de Gauche

En mourant, Chavez nous aura au moins permis d’y voir un peu plus clair :

Il y en a bien évidemment d’autres, au PS et au PC, qui se joignent à ces humanistes dans le chagrin et le souvenir, comme Taubira, Hamon et tellement d’autres.

Aujourd’hui plus qu’un autre jour, je suis heureux de ne pas être dans le camp du bien et du progrès.

Alors, heureuse ?

55% des 18 millions de voix en faveur de François Hollande ne sont donc pas encore déçus. Soit 9,9 millions de français.

Rapporté à 37 millions de votants, ça nous fait pas loin de 75% de mécontents. Pour le moment.

Carence du pouvoir

 » Ce n’est pas la rue qui fait la loi.  » François Hollande, Janvier 2013

Vous souvenez-vous de la grève de la fonction publique du 31 Janvier dernier ? La revendication principale des manifestants : la journée de carence mise en place par le gouvernement précédent fin 2011.

Trois semaines plus tard, Marylise Lebranchu annonce sa suppression.

Sur le site d’Europe 1 on pouvait fin janvier lire ceci :

Il n’existe pas de bilan officiel, mais des tendances émergent clairement, en tout cas dans les hôpitaux français. Selon les informations d’Europe 1, dans la moitié des plus gros établissements (les CHU), on constate ainsi une baisse de l’absentéisme depuis un an. C’est le cas à Strasbourg, à Lyon, Reims, Rouen, Nice, Dijon, Nantes ou Rennes. Et dans l’autre moitié, s’il n’y a pas de baisse, il y a un coup d’arrêt, alors que l’absentéisme était à la hausse les années précédentes. Le gouvernement attend de son côté pour se prononcer un rapport sur le sujet pour la fin février.

Et encore ceci :

cela représente tout de même une économie annuelle de 400.000 euros pour l’hôpital, c’est à dire 0,2% de la masse salariale, soit 10 emplois », témoigne ainsi au micro d’Europe 1 Pierre-Charles Pons, directeur général du CHU de Dijon, qui emploie 6.500 agents. « Cela fait des économies grâce aux jours de carences non payés. Et cela freine les arrêts de courtes durées, donc cela entraîne moins de désorganisation », se réjouit-il.

Et encore ceci :

« Nous enregistrons une baisse de 20% de l’absentéisme pour des maladies ordinaires. Ces 20% représentent à peu près 4.600 jours de travail sur ensemble personnel, soit 150.000 euros d’économie par an (…) c’est la première fois qu’on observe une telle tendance. »

Décidément, quelle gâchis ! Il devenait vraiment urgent que le gouvernement y mette bon ordre. La ministre l’a indiqué aux échos, « les effets sur l’absentéisme ne sont pas démontrés », et c’était « humiliant » et « injuste ».

A propos d’injustice, j’en profite pour annoncer une bonne nouvelle aux salariés du privé : ils resteront quant à eux soumis à un délai de carence de 3 jours pour le moment. Le délai ne passera à 4 jours que s’il n’y a pas d’alternative. Il faut bien que quelqu’un paye.