Le mariage gay, réforme hystérique

Résumons nous.

Une majorité, dont je fais partie, est plutôt favorable au mariage gay.

Oui mais une majorité, dont je fais aussi partie, est plutôt opposée à l’adoption et à la PMA pour les couples gay.

Peut-on légiférer dans ce contexte ? Peut-on accorder aux couples homosexuels ce droit au mariage qui ne dérangerait finalement que quelques bigots, sans que cela emporte le droit à l’adoption et dans un futur proche, à la PMA ? Je vais laisser les juristes répondre, mais à vue de nez, ça me semble difficilement compatible.

Les moins excités, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas encore sauté sur les commentaires pour m’insulter et me traiter d’homophobe, il reste heureusement à gauche des gens qui prennent le temps de penser avant d’éructer leur supériorité morale, les moins excités donc, demanderont pour quelles raisons on peut bien être opposé à l’adoption et/ou la PMA pour les couples homosexuels.

Je suis convaincu, ne vous déplaise, que pour le bien d’un enfant orphelin, s’il faut lui choisir des parents adoptifs entre un couple hétérosexuel aimant et bien sous tous rapports, et un couple homosexuel tout aussi aimant et tout aussi bien sous tous rapports, qu’il faut choisir le couple hétéro.

Pourquoi ? Parce que ça lui permet de se construire avec autant d’influences masculines que féminines, et que ça me semble mieux que l’inverse. Je suis en quelque sorte un ardent défenseur de la parité dans la gouvernance parentale, j’espère que la parité ne choque plus personne à notre époque.
Mais aussi parce que, et ce n’est pas rien, ça lui permettra de se construire à l’abris des quolibets de cours d’école et autres vexations inévitables. Les enfants sont cruels, vous le savez aussi bien que moi.

Fort de cette conviction, je conclus que si les couples homosexuels disposaient du droit à l’adoption, il faudrait, dans l’intérêt des enfants, donner systématiquement la priorité au couple hétéro en cas de « concurrence ». Autrement dit, les couples homosexuels ne pourraient adopter que les orphelins dont aucun couple hétéro ne voudrait. Bref, vous en concluez probablement comme moi que ce serait une dégueulasserie sans nom.

Et comme je ne saurai me résoudre à une dégueulasserie sans nom, l’alternative serait d’accepter que l’intérêt des enfants devienne secondaire, hors je pense très exactement le contraire : dans une adoption, c’est l’ intérêt de l’enfant qui doit prévaloir, à tous prix. Au prix de ce droit à l’adoption pour les couples homosexuels, et donc au prix du droit au mariage qui pourtant, en soi, ne me gêne pas le moins du monde.

Ma position sur le sujet étant maintenant résumé, et discutable, ce week-end aura été l’occasion d’une belle hystérie collective.

Les classiques problèmes de comptage des participants, sur lesquels la gauche a mystérieusement choisi, pour une fois, de se ranger à l’avis de la préfecture de police, ce qui de mémoire d’homme, est une première depuis des lustres.

Caroline Fourest sur BFMTV, qui, je crois vraiment par maladresse, nous traite collectivement nous et nos enfants de tarés (à 98%, vous êtes dedans aussi).

Pierre Bergé qui aurait bien aimé qu’il pleuve pour laver les cervelles des réactionnaires. Pas besoin de faire la danse de la pluie Pierrot, pour le lavage de cerveau, vous avez Le Monde, c’est bien plus efficace que l’eau.

Les arguments de caniveau des opposants à la manifestation, entre le sempiternel procès en homophobie et les vieilles affiches jaunies sur le droit de vote des femmes.

Les insultes minables et provocations des tarés de tous bords.

Et un sujet qui m’a plus surpris : l’argument malhonnête et parfaitement idiot selon lequel le droit au mariage pour tous était l’un des engagements du candidat Hollande et que, puisqu’il est élu par la majorité, la messe est dite.
Il faut se rappeler qu’au premier tour de la dernière élection présidentielle, seul vrai vote d’adhésion (et encore) au programme de François Hollande, ces fameux engagements ont recueillis en tout et pour tout 10,3 millions de voix, ce qui n’est pas rien, mais sur 46 millions d’inscrits, soit un poil plus d de 22%.
On ne muselle pas 78% de la population pendant 5 ans parce qu’on est élu au suffrage universelle à deux tours. Il va falloir vous réhabituer à être la majorité au pouvoir, et, que ça vous plaise ou non, à subir une opposition jusqu’à la prochaine alternance où nous pourrons échanger nos maillots.
Depuis quand le « respect de la démocratie gna gna gna » interdirait de s’opposer ou de manifester ? Allez donc expliquez ça à Sud ou à la CGT et on en reparle.

Bref, ce week-end, ce pays était beau dans son apaisement légèrement crispé, sur un sujet qui est tout sauf la priorité pour le plus grand nombre.

Publicités

4 réflexions sur “Le mariage gay, réforme hystérique

  1. « Allez donc expliquez ça à Sud ou à la CGT et on en reparle. » On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif, JeVousArrête, ne l’oubliez pas : ces gens là ont des œillères et sont dans une fuite en avant (toutes), ce qui les rend particulièrement dangereux, parce qu’inconscients et/ou de mauvaise foi.

    Nulle raison, nul « bon sens » ne peut tenir lieu de garde-fou pour eux.

    1. On peut toujours essayer, mais je reconnais que c’est assez compliqué de trouver des sympathisants de gauche qui supportent la contradiction au delà d’un ou deux arguments vite expédiés.

      1. je crois que « au delà de un ou deux arguments vite expédiés » est de trop….

Ne soyez pas timides

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s