Un problème ! Quel problème ?

Dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille, à proximité d’une mosquée, des policiers tentent de contrôler l’identité d’une femme portant le voile intégrale, ce qui, est-il besoin de le rappeler, est interdit par la Loi.

La jeune femme – elle a 18 ans et s’appelle Louise-Marie – refuse d’obtempérer. Elle crie, attirant une cinquantaine de personnes. Plusieurs se mettent rapidement à frapper le trois policiers qui seront légèrement blessés. Des renforts arrivent et interpellent la femme et trois hommes (dont un mineur) qui seront relâchés dans la nuit.

Le Figaro précise que selon le procès-verbal des policiers, Louise-Marie aurait déclaré qu’elle refusait de se soumettre au contrôle d’identité «sous prétexte qu’elle ne reconnaît pas la loi française» et qu’un homme d’une quarantaine d’années, Michel, intervenant pour aider la jeune femme crie «qu’il est chez lui et que la police ne fait pas la loi ici».

Louise-Marie et deux hommes comparaîtront le 6 septembre devant le tribunal correctionnel et le mineur a été convoqué le 14 août devant le juge des enfants.

Au delà des commentaires affligés que m’inspire cet incident, il me renvoi à un billet – sans rapport avec l’affaire – lu chez Jacques Étienne qui se conclut comme ceci :

Car il me semble souvent que, plutôt que d’expliquer en quoi une politique d’assimilation serait moins bonne que le multiculturalisme, ils [ceux qui le traitent de raciste, d’islamophobe ou de réac nauséabond] se contentent d’en vanter les mérites tout en niant l’existence des problèmes qu’il pose déjà.

C’est le déni de réalité qu’évoque Jacques Étienne qui me ramène à cet incident, vous allez comprendre pourquoi.

Bien que je les fréquente avec une assiduité grandissante, je n’ai lu aucune réaction à propos de ce contrôle d’identité sur les blogs de gauche. Je ne les lis pas tous régulièrement, il sont trop nombreux, mais les plus populaires oui. Pas le moindre signe.

On pourra me répondre qu’il ne s’agit que d’un fait divers et qu’à ce titre il ne faut pas chercher à lui donner un sens plus général ou une explication sociétale.

Mais alors pourquoi n’ai je lu sous la plume d’aucun de ces mêmes blogueurs, que je trouve pour certains excellents, la moindre réaction ou le moindre commentaire à propos du dossier sur l’antisémitisme des banlieues qu’a publié le Nouvel Obs – pourtant assez lu à gauche – il y a peu. Il y avait là un peu plus qu’un fait divers, et amplement de quoi donner matière à réflexion. Mais rien.

Et on pourrait multiplier à loisir les exemples de « faits divers » ou d’incidents similaires, sur lesquels jamais ne s’exprime les blogs de gauche.

Etonnant non ?

Je les vois venir et me répondre qu’ils sont libres d’écrire ce qu’ils veulent et que rien ne les oblige à aborder tel ou tel sujet. C’est juste, mais ce silence ne relève à mon sens pas uniquement de leur légitime liberté éditoriale. Il est révélateur :

  • d’une forme de gêne, compréhensible – question : comment aborder ce sujet quand on est de gauche sans être soupçonnable de racisme ? – qui vire au tabou – réponse : on n’en parle pas.
  • ou, et c’est l’hypothèse de Jacques Etienne, d’un déni pur et simple de la réalité.

Les blogueurs de gauche sont en cela représentatifs de l’ensemble des sympathisants de gauche avec qui il est presque impossible, au moins dans mon entourage, d’avoir une conversation sérieuse sur le sujet.

Revenons-en à l’incident.

Comme il fallait s’y attendre, une enquête administrative a été ouverte. Des personnes impliquées dans l’affaire se seraient plaintes « de violences illégitimes de la part des policiers ».

Pour résumer : une femme, française et musulmane, ne respecte pas la Loi par ce qu’elle « ne la reconnait pas ». Des policiers, chargés de la faire respecter, sont assaillis par des « individus » qui les blessent parce que « la police ne fait pas la Loi ici ». Bien qu’on n’ait à déploré ni mort ni blessé parmi les interpellés, ce qui aurait dû valoir aux policiers qui sont intervenus des félicitations, une enquête administrative est ouverte. A gauche, on ne commentera pas.

Publicités

Une réflexion sur “Un problème ! Quel problème ?

  1. C’est probablement un mélange des deux. A la fois une gène certaine a voir et entendre de plus en plus régulièrement que, finalement, le musulmans ou l’étranger en général n’est pas le citoyen sympathique et tolérant tant vanté par le MRAP, SOSRacisme et les autres semi-débiles dans le même genre et en même temps un déni de réalité qui frise la folie furieuse.

    Notons également que les musulmans les plus extrêmes, ceux et celles qui ne respectent même plus les lois du pays qui les a vu naitre et grandir sont le plus souvent des convertis…

    Cette affaire et symptomatique de la lâcheté des autorités face à une menace de plus en plus réelle représenté par l’islam extrémisme. e même islam extrémisme dont on minore la présence sur notre territoire par peur d’être traité d’islamophobe.

    SOSRacisme, le MRAP et les associations de salopards dans le même style sont les alliées objectifs des islamistes.

Ne soyez pas timides

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s