Normal hebdo, semaine 8 : un train peut en cacher un autre

Du 25 Juin au 1er Juillet 2012 : l’austérité c’est maintenant

Le train, encore. Les médias n’ont toujours pas digéré cette nouvelle donne, ce changement radical de la vie politique française qui consiste pour notre président à prendre le train pour aller à Bruxelles, et continuent de nous servir l’information comme si elle avait encore le moindre intérêt. Comme dit le poète Jean-Jacques Goldman dans une chanson où il est question de vieux pain et de pigeons et dont j’ai oublié le titre, ils finiront par trouver ça normal.

Pour commencer la semaine, emboitant le pas volontariste de son président décrèteur de croissance, la porte parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem se préparait à décréter l’abolition de la prostitution. Elle précisait utilement au JDD «Je ne suis pas naïve, je sais que ce sera un chantier de long terme». Je ne saurai dire mieux que cette réaction :

Le sujet a été chassé dès lundi par la réunion du gouvernement en séminaire autour de la question budgétaire. Ou plutôt de l’impossible l’équation qui consiste à trouver 7 à 10 milliards d’euros pour ramener le déficit à 4,5% du PIB, sans flinguer la compétitivité des entreprises ou vider le porte monnaie du consommateur/contribuable, et sans vexer les fonctionnaires, alors que l’Insee revoit à la baisse les prévisions de croissance.

Car on veut au gouvernement tenir les promesses : Vincent Peillon, qui annonce souvent, se fendait d’une nouvelle annonce  mardi 26 à propos des recrutements de l’éducation nationale pour la prochaine rentrée scolaire.
Les chiffres annoncés sont plutôt approximatifs, variant de 355 à 7.000 selon le moment. Il faudra les préciser assez rapidement ces chiffres, parce qu’à moins d’un nouveau changement du calendrier scolaire, la rentrée reste prévue pour Septembre, soit dans dix semaines maintenant, ce qui ne laisse matériellement pas le temps d’organiser correctement un recrutement massif.

Ces contraintes inconciliables devaient mener selon un article du Figaro du 21 Juin à « une baisse annuelle de 2,5% des effectifs, hors Éducation, Justice et Sécurité », se traduisant par le non remplacement de deux fonctionnaires partant à la retraite sur trois. Cette information démentie le jour même par Matignon, est devenue officielle cette semaine.
La publication de l’article du Figaro avait occasionné cette réaction de François Hollande lorsqu’il était au sommet Rio+20, qui prend un sens nouveau :

Cela me paraît invraisemblable. Si cela était le cas, j’en aurais été informé, tout de même.

Tout de même… on pourrait le prévenir de temps en temps pour qu’il ne découvre pas tout dans la presse.

Il était cependant très certainement au courant du coup de pouce au SMIC annoncé lors du conseil des ministres. Un coup de pouce de 0,6% qui a occasionné outres des blagues carambar, la contrariété des partenaires sociaux, des frontistes de gauche, et d’un peu tout le monde. Cahuzac lui même a été contrarié sur le plateau du Grand Journal lorsque Jean-Michel Apathie lui a fait dire que personne n’avait calculé le coût de cette décision pour le budget de l’Etat, ce qui n’est pas très sérieux lorsqu’on est ministre du budget et qu’on cherche 7 à 10 milliards d’euros pour boucler l’année.

Du côté du Palais Bourbon, Bartolone élu président de l’Assemblée Nationale réduit de 30% son indemnité. C’est bien, ou normal, je ne sais plus. En revanche les députés socialistes fraîchement élus décident que finalement ils renoncent au non cumul des mandats. Le JDD nous rappelle les déclarations du candidat Hollande :

En octobre 2011, lors du duel entre François Hollande et Martine Aubry dans l’entre-deux-tours des primaires socialistes, le Corrézien avait rappelé sa position : « Qu’a décidé mon parti? Quoi qu’il se passe en 2012, nous appliquerons le non-cumul des mandats à la fin de l’année 2012. J’y suis favorable, je l’ai voté, ce sera appliqué. (…) Ce sera applicable [dès] 2012 pour le Parti socialiste ».

C’est pas gagné.

La semaine s’est achevée sur le Conseil Européen de Bruxelles marqué principalement par une décision surprise, arrachée par l’Italie et l’Espagne qui ont obtenu la mise en place d’un mécanisme de refinancement (et non pas de recapitalisation) direct des banques par le MES.
Comme prévu, Hollande fera ratifier le pacte négocié par Sarkozy parce qu’il n’a jamais eu le choix. Comme prévu, il n’a obtenu en matière de relance qu’un plan symbolique, doté d’un budget de 120 milliards d’euros dont la France bénéficiera à la marge, et rien en matière de mutualisation de dettes par des eurobonds. Comme prévu, la France devra s’appliquer la règle d’or, tant critiquée par les socialistes avant le 6 Mai dernier.

Les italiens et les espagnols qui avaient réussi un coup de poker à Bruxelles le 29 Juin devait se retrouver en finale de l’Euro 2012 deux jours plus tard, pour une nouvelle victoire de l’Espagne, méritée, et la défaite de l’Italie, méritante.

Enfin même si ce n’est pas vraiment le sujet de ce billet, j’ai lu chez un excellent confrère blogueur la dernière déclaration de Stéphane Hessel, qui bascule de plus en plus du côté obscur où l’attendent Dieudonné et consors. Extrait :

l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive.

Ca pique un peu les yeux. Le reste est à lire sur le blog de @corto74 à qui je me joins pour déplorer l’absence de toute réaction des socialistes. Et des autres aussi.

Publicités

2 réflexions sur “Normal hebdo, semaine 8 : un train peut en cacher un autre

  1. J’aime beaucoup cette revue de presse normale -d’une présidence normale. Tout y est propre et bien dit (« ça pique les yeux », « Cahuzac […] contrarié », j’adore).

    Cool.

    Amicalement.
    Al

Ne soyez pas timides

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s