Entretien téléphonique du président de la République avec la Chancelière allemande

La renégociation de l’accord sur le Mécanisme Européen de Stabilité, négocié et signé pendant la présidence de Nicolas Sarkozy, mais pas encore ratifié, était une promesse de campagne de François Hollande.

Je crois qu’il est de mon devoir de citoyen de diffuser in extenso le communiqué publié hier sur le site de l’Elysée :

Le président de la République vient de s’entretenir aujourd’hui avec la Chancelière allemande, Angela MERKEL, dans le cadre de contacts réguliers qu’entretiennent les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Européenne.

Ils ont notamment échangé sur les perspectives de la situation en Grèce, la préparation du sommet du G20, ainsi que celle du prochain conseil européen des 28 et 29 juin. Ces sujets importants ont été l’occasion de discussions constructives et fructueuses entre les deux dirigeants.

Ce communiqué mérite qu’on s’y arrête. C’est d’ailleurs pour ça que je vous arrête.

Tout d’abord pour remarquer le style. Des « discussions constructives et fructueuses entre les deux dirigeants« . On dirait la pravda. Tiens ça me fait penser pour être plus précis aux titres que je lisais dans les journaux tunisiens de l’époque de Ben Ali. « Rencontres fructueuses entre le Président Ben Ali et les représentants de la chambre de commerce de Tataouine« . « Dialogue constructif avec les membres de l’opposition » (qui n’existait pas).

Les médias ont repris comme un seul homme, les cons, et y ont lu un signe d’apaisement. Mais venons en au fond.

Un communiqué laconique faisant suite à une conversation téléphonique, ça n’est pas franchement courant. Vous imaginez un communiqué de presse à chaque fois qu’Hollande raccroche son téléphone ?

Si nous sommes officiellement informé de la sorte, c’est que cet entretien intervient dans un climat de tension entre la France et l’Allemagne qui va croissant depuis qu’Hollande est aux affaires.

Angela Merkel a frappé fort vendredi. « Le faux débat entre la croissance et la rigueur budgétaire, c’est n’importe quoi! ». « La médiocrité ne doit pas devenir l’étalon ». »L’Europe doit discuter des différences croissantes entre les économies française et allemande ».

Vu de chez moi, ça ressemble à une fessée.

Il faut dire que notre président et son gouvernement ont encore fait preuve d’une diplomatie remarquable, particulièrement cette semaine, en recevant officiellement les représentants du SPD, l’opposition allemande, avant de recevoir la chancelière elle même. Et pas en catimini, en grande pompe, à l’Elysée siouplait. Pour la vexer il en faut surement plus me direz-vous. Comme par exemple critiquer son « aveuglement idéologique » comme Montebourg, ou ses « formules simplistes » comme Ayrault ?

Franchement à ce stade, il ne manque plus qu’un tweet de Valérie Trierweiler qui la traiterait de grosse teutonne imbécile coiffée comme un playmobil.

Allez, pour le plaisir, revoyons un extrait de la prestation de Holande sur RTL en Décembre dernier sur ce traité. Ne manquez pas d’observer la coiffure.

Sur ce sujet pourtant un poil plus préoccupant pour notre avenir que le statut pénal de l’ancien chef de l’Etat, les blogueurs de gauche sont très peu diserts. Serait-on inquiet chez les socialistes de la tournure que prennent les événements ?

Publicités

2 réflexions sur “Entretien téléphonique du président de la République avec la Chancelière allemande

    1. Merci Corto.

      Je sais, le blanc sur noir ne me plait qu’à moitié, mais les thèmes de wordpress sont bof, et pour personnaliser ça coûte un rein. J’hésite à changer de crémerie pour avoir un peu plus de souplesse.

Ne soyez pas timides

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s